12 Conseils de sécurité pour les cyclistes

Il est toujours important de donner la priorité à la sécurité lorsqu’il s’agit de faire du vélo. Ce sont des choses simples qui font toute la différence pour assurer votre sécurité et celle des autres cyclistes, des piétons et des automobilistes. Voici les conseils les plus importants en matière de sécurité et de cyclisme !

Le vélo n’est pas une activité dangereuse. Après tout, même les enfants peuvent faire du vélo en toute tranquillité.

Cependant, plusieurs facteurs peuvent entraîner des accidents graves à vélo. Ces dernières années, de nombreux accidents de la route ont impliqué des cyclistes.

Il est donc nécessaire d’être très prudent lorsque l’on fait du vélo, surtout si l’on est débutant.

Certaines mesures de sécurité que vous apprenez dès le début, lors de vos premières sorties, peuvent devenir des habitudes dans votre routine de pédalage.

Et c’est ce que nous voulons vous apprendre aujourd’hui : les mesures de sécurité de base à vélo, qui vous aideront à éviter les accidents et autres malheurs.

L’équipement de sécurité

La chose fondamentale que tout cycliste doit garder à l’esprit à tout moment est l’utilisation d’un équipement de sécurité. De nombreuses personnes peuvent penser qu’il est exagéré de rouler avec un casque, ou même des gants et des lunettes. Pourtant, ce geste simple et très élémentaire peut vous sauver la vie !

Le casque est le principal élément de sécurité personnelle. Certes, il ne protège pas tout le corps et sa protection reste limitée au regard des chocs que vous pouvez subir en pédalant.

Mais même une simple chute de vélo peut entraîner un traumatisme crânien chez le cycliste. Il est bon de rappeler que même si vous prenez toutes les précautions nécessaires pour assurer votre sécurité à vélo, un accident peut toujours se produire.

Ainsi, si un accident survient alors que vous êtes à vélo, l’idéal est que vous soyez protégé, en particulier au niveau de la tête.

Outre le casque, deux autres éléments contribuent à votre sécurité personnelle lorsque vous faites du vélo. Il s’agit des gants et des lunettes.

Les gants peuvent vous aider dans différentes situations, par exemple lorsque vous roulez sous la pluie, en évitant que votre main ne glisse facilement et que vous ne perdiez la direction du vélo. De même, si vous tombez et que vous devez appuyer vos mains sur le sol, le port de gants peut vous aider à éviter les blessures.

Les lunettes protègent votre vision, ce qui est également important lorsque vous roulez sous la pluie (surtout s’il y a du vent). Cet accessoire peut également vous protéger, par exemple, de la poussière et des saletés qui, en entrant en contact avec vos yeux, vous gênent et vous font perdre le fil.

De tous ces équipements, le plus indispensable est le casque. Cependant, si vous voulez être plus sûr, il est également utile d’utiliser des gants et des lunettes qui, bien qu’ils ne soient pas indispensables, sont très importants.

Eclairage et klaxon sur le vélo

En ce qui concerne votre vélo, il est important qu’il soit également équipé pour assurer votre sécurité.

Ne tombez pas dans l’erreur de penser que l’éclairage de votre vélo est quelque chose d’inutile. Demandez-vous si cela s’appliquerait également à une voiture ou à une moto. Non, c’est vrai. Tous deux ont besoin d’un éclairage adéquat pour que les autres conducteurs et les piétons puissent les voir de loin et éviter ainsi les accidents.

Il en va de même pour un vélo, qui est également un moyen de transport.

Supposons que vous fassiez du vélo la nuit. Si vous ne disposez pas d’un éclairage adéquat et que vous roulez dans une rue mal éclairée, il peut être presque impossible de vous voir de loin.

C’est souvent ainsi que se produisent les accidents impliquant des cyclistes. Le conducteur, qu’il soit en voiture ou en moto, ne peut pas vous voir à temps pour éviter l’accident.

C’est pourquoi il est recommandé aux cyclistes d’utiliser différents feux sur leur vélo. À l’avant, l’idéal est d’utiliser un éclairage blanc. À l’arrière, il convient d’utiliser un feu rouge.

Cette différenciation des couleurs d’éclairage assure encore plus votre sécurité en permettant à l’automobiliste d’identifier si vous arrivez ou si vous allez dans sa direction.

Ne prenez pas le mauvais chemin

Ce sont les petites imprudences qui provoquent les pires accidents de la circulation. Et croyez-moi : même si vous n’êtes qu’un cycliste, vous devez connaître les principales règles de circulation.

Une chose que vous ne devez jamais enfreindre lorsque vous circulez à vélo dans la rue est de rouler du mauvais côté de la route.

Lorsque nous traversons une rue à sens unique, nous ne regardons que dans la direction d’où viennent les voitures. Bien sûr, l’idéal serait de regarder des deux côtés. Mais dans la vie de tous les jours, nous ne regardons que dans une direction.

Supposons donc que vous rouliez à toute vitesse du mauvais côté de la route et que, soudain, quelqu’un qui n’a regardé que d’un côté de la route traverse devant vous.

Un accident grave peut se produire, mettant en danger votre santé et votre vie, ainsi que celles de l’autre personne. Et le grand responsable de cette situation, c’est vous !

Imaginez qu’une telle situation peut être encore plus tragique si ce n’est pas un piéton, mais une moto, une voiture, un bus ou un camion qui s’engage dans la rue.

Ainsi, même si cela est souvent inconfortable ou rend votre chemin difficile, préférez marcher dans les rues dans la bonne direction, en évitant à tout prix d’aller dans l’autre sens.

Ne faites pas de vélo sur les trottoirs

Les trottoirs sont extrêmement dangereux pour les cyclistes, qui peuvent y provoquer de graves accidents.

Pensez à toutes les situations horribles qui peuvent se produire en pédalant sur un trottoir : un piéton que vous risquez de heurter, un enfant qui peut traverser devant vous sans que vous le voyiez, ou même une voiture qui sort d’un garage…

Ce n’est pas pour rien que les trottoirs sont exclusivement réservés aux piétons !

D’ailleurs, le code de la route lui-même précise qu’il est nécessaire que les cyclistes descendent de leur vélo pour traverser un trottoir.

Il suffit qu’un piéton, qui ne vous voit pas arriver derrière lui avec votre vélo, fasse un pas inattendu d’un côté ou de l’autre pour qu’un accident se produise.

Dans ce cas, en plus de courir un risque élevé de vous blesser et même de casser votre vélo, vous blessez une autre personne et la responsabilité vous en incombe entièrement.

Par conséquent, si vous devez vraiment passer sur un trottoir et que vous êtes à vélo, l’idéal est que vous descendiez de votre vélo. C’est ce que l’on attend de tout cycliste conscient de ses responsabilités.

Optez pour les pistes cyclables

Vous voulez vraiment assurer votre sécurité lorsque vous circulez à vélo ? Choisissez de rouler sur les pistes cyclables.

Malheureusement, la plupart des villes brésiliennes ne disposent pas encore de pistes cyclables. Mais cette situation évolue d’année en année.

Les grandes villes disposent déjà de plusieurs pistes cyclables, qui relient même les régions les plus centrales et les plus importantes de la ville.

Les villes moyennes et petites suivent également ces étapes, afin d’encourager la pratique du vélo, une activité qui présente de nombreux avantages, non seulement sur le plan personnel, mais aussi et surtout sur le plan social et environnemental.

Si vous aimez faire du vélo pour vos loisirs et que votre ville dispose d’une piste cyclable, allez-y de préférence !

Mais attention ! Certaines pistes cyclables sont des rues à double sens, ce qui peut être dangereux. Lorsque vous roulez sur une telle piste cyclable, vous devez être deux fois plus prudent.

Vous devez également connaître l’itinéraire, car de nombreuses pistes cyclables ont des intersections avec des rues et des avenues. Dans ce cas, vous devez faire attention aux panneaux de signalisation pour éviter les accidents.

Prenez des précautions élémentaires lorsque vous circulez à vélo dans la rue

Il existe un certain nombre de précautions à prendre en matière de circulation pour éviter un accident.

En tant que cycliste, n’oubliez pas que vous êtes beaucoup plus fragile qu’un conducteur dans sa voiture. Sur les avenues et dans les rues, vous êtes le plus faible.

Vous devez donc être très conscient de vos actes (nous l’expliquerons plus en détail dans la prochaine rubrique) et être très prudent.

Par exemple, évitez de vous trouver entre les bus et les camions. Lorsque vous circulez à vélo dans vos rues, ne vous mettez pas à côté de véhicules, en particulier ceux qui ont un angle mort important, comme les gros véhicules.

C’est pourquoi les cyclistes devraient idéalement toujours rouler dans les voies préférentielles, qui sont généralement les voies du côté droit de la route, destinées aux véhicules plus lents.

Cependant, il s’agit souvent des mêmes voies que celles utilisées par les conducteurs d’autobus. Dans ce cas, évitez de vous tenir côte à côte entre les bus, en particulier lors des arrêts aux feux ou à proximité des courbes et des virages.

Aux sorties, il est important que vous vous assuriez également d’être vu par les conducteurs. De nombreux accidents peuvent se produire lorsque vous allez tout droit et qu’une voiture décide de tourner à droite.

Dans ce cas, si vous voyez que c’est nécessaire, tendez la main pour indiquer que vous allez continuer tout droit ou que vous allez également prendre la sortie. De nombreux conducteurs ne connaissent que les voitures et les motos ou finissent par sous-estimer la vitesse d’un vélo, ce qui entraîne des accidents dans les rues.

L’idéal est de toujours éviter de rouler dans les avenues et les rues très fréquentées, ainsi qu’aux heures de pointe, lorsque la circulation est plus frénétique, que les gens sont plus stressés et que les accidents se produisent plus facilement.

Surtout si vous êtes débutant en cyclisme, il vaut la peine d’emprunter des rues plus calmes, même si cela signifie que vous devez faire un trajet plus long.

Rappelez-vous que votre sécurité doit toujours primer, que vous êtes également responsable de la sécurité des autres personnes lorsque vous faites du vélo et que tout le monde n’a malheureusement pas le même sens des responsabilités. Par conséquent, vous ne pouvez jamais être trop prudent.

Soyez vigilant tout au long du trajet

Tout cela montre clairement que vous devez être très prudent lorsque vous faites du vélo, n’est-ce pas ?

Peut-être que lorsque vous avez commencé à mûrir l’idée d’acheter un vélo et de vous lancer dans le cyclisme, rien de tout cela ne vous a traversé l’esprit.

Beaucoup de gens pensent que le cyclisme est très simple et facile. Et c’est vraiment le cas, à condition d’être armé d’informations et conscient des précautions nécessaires pour garantir la sécurité.

Il est donc nécessaire que lorsque vous pédalez, vous soyez très concentré sur ce que vous faites.

Contrairement à la pratique du vélo dans une salle de sport, où vous pouvez mettre votre casque et faire comme si vous étiez ailleurs, lorsque vous faites du vélo sur les routes publiques et même sur les sentiers, il est important que vous soyez concentré sur votre itinéraire, en prêtant attention à ce qui se passe autour de vous.

Nous vous recommandons de ne pas porter d’écouteurs, en particulier lorsque vous roulez dans des rues et des avenues ou sur des pistes cyclables bidirectionnelles avec des intersections.

Votre ouïe est très importante dans ces moments-là, car ce sont les sons qui vous aideront à vous orienter sur place, à être conscient si quelqu’un vous klaxonne ou même essaie d’attirer votre attention.

Vous devez également être capable de prévoir les actions des conducteurs, en surveillant les mouvements des voitures qui vous précèdent ou même l’apparition des voitures qui vous suivent.

En outre, vous devez être conscient que les conducteurs peuvent également prévoir vos actions lorsque vous roulez. Essayez toujours de signaler vos mouvements, par exemple lorsque vous changez de voie.

Ce sont des choses que vous pouvez faire pour assurer votre sécurité et celle des autres dans la circulation, mais vous devez rester concentré sur ce qui se passe autour de vous.

Évitez les randonnées les jours de pluie

Nous parlons beaucoup du vélo dans les rues, mais nous n’avons pas oublié le fait que tous les cyclistes ne sont pas présents uniquement dans la zone urbaine.

Ces dernières années, le nombre de vététistes a augmenté, des personnes qui aiment les bons sentiers et les nouvelles aventures de pédalage.

Si vous faites partie de cette équipe ou si vous souhaitez vous lancer sur les sentiers, nous avons quelques conseils de base à vous donner : évitez autant que possible de faire des sentiers les jours de pluie.

Plus il pleut, plus les sentiers sont mauvais : plus glissants, avec des risques de chutes d’arbres ou même de branches au milieu du chemin qui peuvent devenir des obstacles dangereux.

En particulier pour les randonnées de plus en plus longues, nous vous recommandons de toujours vérifier les prévisions météorologiques locales à l’avance. Si les prévisions annoncent de la pluie et du vent, il est préférable de reporter la randonnée !

Ne partez pas seul en randonnée

Si vous êtes débutant, il est essentiel que vous ne décidiez pas de randonner seul, surtout si c’est la première fois que vous empruntez ce sentier.

Même si vous avez vu des vidéos, consulté des cartes et reçu des conseils d’autres cyclistes, ne vous lancez pas seul dans cette aventure, car les risques sont nombreux !

Vous risquez d’avoir un accident, de ne pas pouvoir demander de l’aide ou même de vous faire voler et de vous retrouver seul sur la piste, sans vélo et sans personne.

La sécurité peut également être garantie par l’entretien de votre vélo. Outre les accidents de la circulation et les accidents impliquant d’autres personnes, des accidents peuvent également se produire en raison de pièces cassées.

L’entretien de votre vélo permet d’éviter cela.

Et si vous souhaitez rouler sur des sentiers et partir à l’aventure avec votre vélo, vous devez être encore plus prudent.

Les dommages subis par votre vélo peuvent entraîner des accidents qui mettent votre santé physique en danger.

Garantir l’assurance vélo

SI vous voulez vraiment vous sentir en sécurité et protégé lorsque vous faites du vélo, il est nécessaire de souscrire une assurance pour votre vélo.

Bien sûr, le fait d’avoir une assurance n’empêchera pas les accidents et les problèmes de se produire. Cependant, elle vous apportera beaucoup plus de tranquillité d’esprit s’ils se produisent, car vous ne serez pas le seul à devoir payer les dommages.

Par exemple, ceux qui ont souscrit une assurance vélo rouleront l’esprit tranquille, sachant que, même si vous courez le risque d’être volé (comme c’est malheureusement le cas pour tous les cyclistes), vous n’aurez pas la perte à votre charge.

L’assurance vélo vous indemnisera pour la quasi-totalité de la valeur de votre vélo, ce qui vous permettra d’en acheter un nouveau beaucoup plus rapidement.

En outre, l’assurance vélo offre diverses autres garanties qui sont très importantes en matière de sécurité.

Nous avons mis l’accent sur les différents accidents qui peuvent survenir lorsque vous faites du vélo. Dans la plupart des cas, vous pouvez causer ou être impliqué dans un accident avec un tiers. Or, il existe une couverture qui vous protège dans de telles situations !

Il s’agit de la garantie responsabilité civile, également connue sous le nom de responsabilité civile. Cette garantie tend à vous indemniser si vous êtes impliqué dans un accident qui cause des dommages matériels ou corporels à d’autres personnes.

Une autre garantie importante qui vous apportera plus de sécurité est la garantie Dommages accidentels, qui vous permet d’être indemnisé si un accident survient pendant que vous roulez et endommage des parties ou l’ensemble de votre vélo.

Dans ce cas, que vous ayez besoin de réparer ou d’acheter un nouveau vélo, vous pouvez compter sur cette sécurité financière et ne pas faire face seul au sinistre.